Un Français sur trois respire un air pollué chez lui

Communiqué de Presse
Paris, le 16 septembre 2019 - Un tiers des Français[1] respirent un air pollué chez eux chaque jour. Les Français passent en moyenne 16 heures par jour dans leur logement[2], il est donc essentiel pour eux de surveiller la qualité de l’air intérieur et d’adopter les bons gestes pour un environnement intérieur plus sain.
Selon les données mesurées par les Stations Météo Netatmo, en moyenne 33% des logements français dépassent le seuil de 1 000 particules par million (ppm) de CO2 au moins une fois par jour. Cela signifie que ces habitations ne sont pas assez ventilées pour évacuer les polluants. Les mauvaises habitudes d’aération des Français justifient en partie ce renouvellement d’air insuffisant : presque 70% des Français n’aèrent pas leur logement au moins deux fois par jour[3], comme le recommande l’ADEME[4] (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).



Une variation de la qualité de l’air intérieur selon les saisons…



La qualité de l’air intérieur chez les Français varie selon les saisons. En hiver, la qualité de l’air intérieur est mauvaise dans 39% des logements français contre seulement 22% en été, soit presque deux fois plus. Ainsi, le confort prime sur la qualité de l’air en hiver, puisqu’un Européen sur deux n’ouvre pas les fenêtres à cause du froid3. Pourtant, aérer deux à quatre fois par jour pendant cinq minutes permet de renouveler l’air sans perte de chaleur.
 
… mais également selon le jour de la semaine


La qualité de l’air intérieur varie également selon les jours de la semaine. En moyenne, l’air intérieur est plus pollué le week-end (37%) et notamment le dimanche (38%), par rapport au reste de la semaine (32%). Les Français passent plus de temps chez eux le week-end que les jours de la semaine (environ 16,34 heures chez eux le dimanche contre 15,45 heures le vendredi[5]) mais n’aèrent pas plus, ce qui explique en partie ces variations.
 

La France, mauvais élève européen
En Europe, en moyenne 22% des logements sont pollués au quotidien. La France compte 33% de logements pollués par jour, soit 50% de plus que la moyenne européenne. Elle se place ainsi à l’avant dernier rang du classement et compte 3 fois plus de logements pollués que la Suède, première du classement.  
Ces disparités peuvent s’expliquer par des habitudes d’aération différentes, mais aussi par des normes et mécanismes de ventilation variables d’un pays à l’autre. En France par exemple, 75% des maisons individuelles construites avant 1990 disposent d'une ventilation dite naturelle[6], et 25% d'une ventilation mécanique. En Suède, seulement 40% des maisons ont une ventilation naturelle, et 60% une ventilation mécanique[7]. Cela peut expliquer la variation du confinement entre la France et la Suède.




 
Comment améliorer la qualité de l’air chez soi ?
Avec 33% des foyers français en situation de confinement au moins une fois par jour, contrôler la qualité de l'air chez soi est primordial.
La mise en place des recommandations de l'ADEME est une première étape clé. Il est également important de pouvoir déterminer le bon moment pour aérer sa maison, et la durée adéquate pour faire baisser le taux de CO2 et ainsi évacuer la pollution intérieure.
La Station Météo Netatmo permet d’améliorer quotidiennement son environnement. L’utilisateur surveille en temps réel la qualité de l’air intérieur sur son smartphone, suit son évolution dans le temps et peut déterminer les effets positifs de ses actions. Dès que le seuil de 1000 ppm est atteint, il reçoit une alerte sur son smartphone lui permettant de prendre immédiatement les bonnes mesures pour améliorer la qualité de l’air intérieur et assainir son environnement.
 
[1] Etude Netatmo, réalisée entre janvier et décembre 2018, sur un minimum de 1000 Stations Météo Netatmo, en France, Norvège, Suède, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Italie, Danemark, Angleterre, République Tchèque, Pologne, Belgique.
[2] Zeghnoun A, Dor F. « Description du budget espace-temps et estimation de l’exposition de la population française dans son logement. »
[3] Healthy Home Barometer 2016, European Survey by the Velux Group
[4] Guide pratique pour un air sain chez soi, Septembre 2018, ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)
[5] [5] Zeghnoun A, Dor F. Description du budget espace-temps et estimation de l’exposition de la population française dans son logement. Octobre 2010.
[6] La ventilation naturelle permet de ventiler sans mécanisme, par le passage d'air grâce à l'ouverture d'une fenêtre ou la présence de grilles de ventilation. La ventilation mécanique est un dispositif mécanique destiné à assurer le renouvellement permanent de l’air à l’intérieur des pièces.
[7] Bâtimétiers N° 41 - 2015 | DOSSIER. Étude réalisée en 2014 par le Costic et le cabinet Strategic Scout dans le cadre du Programme recherche développement métier de la Fédération Français du Bâtiment.