Best-of CES 2019 : la technologie change (aussi) la ville

Blog
Partager les innovations les plus significatives au CES de Las Vegas début janvier dans les domaines de la construction (smart city, smart building) et des mobilités (véhicule autonome), tel était l’objectif de Leonard jeudi 24 janvier. Le laboratoire ouvert du futur des villes et des infrastructures créé par le groupe VINCI est en effet revenu des Etats-Unis avec une sélection de technologies compilée grâce aux expertises des quinze membres de VINCI envoyés au CES.
 
Le premier salon technologique au monde avec 182 000 participants et 4500 entreprises exposantes (dont 414 entreprises françaises) faisait la part belle à trois grandes tendances technologiques porteuses de transformation dans les villes et sur les chantiers : la 5G, l’intelligence artificielle embarquée et l’interface voix. La 5G va progressivement devenir le nouveau standard en matière d’internet des objets (IoT) grâce à une vitesse et un débit accrus, ainsi qu’un temps de latence réduit. L’Edge Computing, qui permet aux objets d’embarquer directement l’intelligence artificielle sans passer par les plates-formes Cloud, est également une révolution dans le domaine de l’IoT. Selon la société de conseil McKinsey, elle pourrait peser entre 175 et 215 milliards de dollars en investissements d’ici à 2025. Enfin, le contrôle vocal s’étend lui aussi de plus en plus : alors qu’il est pour l’heure encore réservé à des usages basiques (jouer de la musique, consulter la météo ou rechercher des informations générales), certaines entreprises comme Legrand l’ont intégré à différents équipements (interrupteurs par exemple), permettant ainsi de contrôler son habitation entièrement à la voix.
 
Les équipes de Leonard ont également relevé au CES quatre tendances significatives annonciatrices des transformations des métiers de ceux qui construisent et opèrent les villes et les infrastructures. La résilience en était ainsi l’un des mots d’ordre. Les 155 milliards de dollars de pertes dues aux catastrophes naturelles en 2018 poussent en effet les entreprises à réagir et à s’adapter. La société israélienne Watergen a par exemple développé une technologie capable de produire de l’eau potable à partir de l’air ambiant : une innovation qui pourrait changer la vie de milliards de personnes et se révéler utile dans la gestion des catastrophes naturelles.
 
Autre évidence sur le salon, le marché de la smart city, en pleine expansion. Pour rendre les villes « intelligentes », Engie a notamment présenté au CES trois solutions innovantes : Livin’, qui améliore l’efficacité des environnements urbains, Fenix International, qui propose des panneaux solaires individuels prépayés à destination des populations africaines, et InteliLIGHT, système de gestion à distance de l’éclairage public conçu par l’entreprise Flashnet.
 
Le CES s’intéresse aussi de plus en plus aux entreprises et à la production ; l’usine devient 4.0, grâce notamment à l’apport des drones dans différents secteurs d’activité. La société française Uavia propose ainsi la surveillance de sites industriels grâce à des drones dotés de l’intelligence artificielle.
 
Enfin, la mobilité était également au centre de l’attention à Las Vegas ; le CES est en effet le premier salon de technologie automobile au monde, avec pas moins de deux halls entièrement consacrés au secteur. Uber a pu présenter son Uber Elevate, engin volant de grande envergure développé en partenariat avec Bell, quand d’autres constructeurs se sont penchés sur la voiture autonome, à l’instar de KIA qui a présenté READ (Real-Time Emotion Adaptive Driving), système qui analyse rythme cardiaque, expressions faciales et activité électrodermale du conducteur pour adapter en fonction et optimiser au maximum son expérience de conduite.

https://www.slideshare.net/WeAreLeonard/retour-de-ces-2019-les-technologies-transforment-aussi-la-ville-et-les-infrastructures